Enduits Argiofloor

Les granitos: ARGIOFLOOR

ArgioFloor est un revêtement décoratif de surfaces horizontales et verticales, pouvant être fini par ponçage et/ou huilage, de type granito.
 C’est un mélange de liant (gypse, argile et chaux) et de poudre de marbre.

Champs d’application

ArgioFloor est destiné à la finition des sols, panneaux, ouvrages intérieurs, sur une épaisseur minimale de 3 (panneaux avec accrocheur) à 12 mm (sols), sans épaisseur maximale. 
Le support peut être n’importe quel type de dalle, panneau ou surface présentant une rigidité suffisante. ArgioFloor ne peut par contre en aucun cas avoir un quelconque rôle technique ou porteur. C’est un enduit décoratif.

Avantages

Très décoratif, ArgioFloor permet de choisir sur mesure la couleur du fond. La couleur, la taille et la densité des granulats de marbre font l’objet d’extensions futures de la gamme. ArgioFloor est livré en poudre sèche avec ou sans pigment (Natural), entièrement prêt à l’emploi.

argiofloor1

Finitions et couleurs

ArgioFloor permet de réaliser des granitos économiques, écologiques, perspirants, naturels et contemporains. La couleur, la taille et la densité des grains de marbre sont aujourd’hui uniques (0-2mm, marbre blanc) mais appelées à se diversifier. 
Le mélange est pré-mélangé en usine dans sa teinte naturelle non pigmentée (ArgioFloor Natural), et ensaché : cette teinte naturelle très claire permet une grande liberté de coloration. Huit teintes sont disponibles de base mais peuvent être modifiées à l’infini. Les pigments permettant l’obtention des teintes Argio de base sont en effet livrés en dosettes pesées au gramme près, et peuvent être remplacés par tout autre pigment souhaité.

argiofloor2

Précautions d’usage

ArgioFloor peut être rendu imperméable par traitement de finition hydrofugeant, comme un parquet, et est à utiliser exclusivement pour des surfaces intérieures ou protégées du gel et d’un délavage par les intempéries (altération de la teinte, gélivité limitée).

Travaux préparatoires

Le support (panneaux nobles ou de particules, plâtre, bois, cellulose, ou chapes, cimentages ou enduits, surfaces maçonnées ou carrelées) doit être sain, propre, sans fissure, d’une qualité et stabilité mécanique suffisante. La pose d’ArgioFloor nécessitera le plus souvent la pose préalable d’un produit d’accrochage. 
ArgioFloor n’a pas de vocation à participer à la reprise des efforts de structure ou de flexion importants. Tout mouvement du support peut entraîner la fissuration du revêtement ArgioFloor qui y est fixé.

Mise en œuvre

Avant application, le support doit être soit humidifié à refus, soit bloqué avec un régulateur de fond. De plus, sur les supports fermés, on passera une résine d’accroche. 
ArgioFloor est mélangé au malaxeur dans bac caoutchouc de façon à former une pâte plus ou moins liquide suivant l’utilisation prévue, pouvant aller d’une pâte juste collante pour des remplissages ou utilisation sur panneaux ou maçonneries verticales à une pâte à crêpes pour une utilisation en sol, rendant le produit auto-plaçant. 
Un essai préalable est souhaité pour définir la meilleure quantité d’eau suivant l’utilisation et le support. A titre indicatif, on peut réaliser les premiers dosages avec environ 2 kg d’eau pour 10 kg d’ArgioFloor).
 Le mortier/la pâte est ensuite étalé(e) et réparti(e) à la lisseuse flamande ou par tout autre moyen, en commençant par un angle/bord du sol ou le bas de la surface verticale. L’épaisseur doit être alors au minimum de 12 mm.

La prise du gypse débute entre une demi-heure et 1 heure et demie après le gâchage, suivant les conditions de chantier. Le produit est apte à recevoir une circulation très précautionneuse légère après 2 à 3 heures et  une utilisation normale après 12 à 15 heures.

En effectuant un lissage d’ArgioFloor à la plâtresse ou au couteau, on obtient la résurgence d’une laitance de 0,3 à 0,5mm qui couvre les grains de marbre et peut être laissée en place et huilée/durcie après huilage complet. L’aspect de la surface ainsi obtenu se rapprochera de celui d’un tadelakt ou d’un béton de ciment/de chaux huilée de grande qualité. Même durcies à l’aide d’une huile adaptée, ces surfaces resteront par contre plus sensibles aux rayures et griffes peu profondes que les surfaces ArgioFloor poncées, sans laitance (granito).

argiofloor3 argiofloor4

Argiofloor ne nécessite pas de joints de dilatation comme un béton de ciment car il possède une certaine élasticité. De très grandes surfaces peuvent être couvertes sans risque de fissuration en surface ou retrait incontrôlé. On veillera néanmoins à disposer des treillis à tout changement de matériau ou entre panneaux d’un même matériau. On veillera à disposer des joints de dilatation partout où le support mécanique (p.ex. chape ou mur) en contient.

Au plus tôt 48 à 72 heures après le coulage, on peut procéder au ponçage si c’est l’aspect granito qui est recherché. On peut procéder à sec ou à l’eau. Un ponçage à l’eau donnera une surface plus lisse encore. La boue créée doit être retirée et le sol rincé rapidement, au torchon humide. Il faut vérifier avant ponçage que l’ArgioFloor est totalement durci.
 Si le ponçage donne une surface irrégulière (points durs – point mous), c’est le signe d’un séchage insuffisant et le ponçage doit être immédiatement arrêté, le sol réparé si nécessaire.

Pour le ponçage (ponceuse à main, à bande ou à parquets suivant la taille et la complexité des surfaces considérées), on veille à l’utilisation d’abrasifs marbriers afin de polir les agrégats pour leur donner leur brillant. Le ponçage peut se faire en une passe (40 à 80) ou en une succession de passes en allant vers des grades de plus en plus fin (jusque 380).

Une fois le ponçage fini, l’épaisseur doit rester supérieure à 10 mm en tout point pour un sol, des marches d’escalier ou éléments de sanitaire (éviers et baignoires monobloc par exemple), et à 3mm en tous points pour des murs, panneaux, parties de meubles non sollicitées mécaniquement. Après complet séchage (quelques jours sur support sec), il est impératif de protéger ArgioFloor avec une couche de protection hydrofugeante pour sols durs poreux, et durcissante dans le cas où la laitance a été préférée au ponçage. Huiles de lin, de carnauba, voire des protections polyuréthanes pour pierres naturelles (bloquent toute perspiration mais sont incolores) peuvent être utilisées à cette fin. Argio développe actuellement les huiles les plus adaptées à ce niveau.

Consommations

Environ 12 kg de mélange sec/m² par cm d’épaisseur.
 A noter que la consommation varie suivant le(s) granulat(s) choisi(s).

Conservation

4 mois à l’abri de l’humidité, dans un local sec et sain.

Conditionnement

Sacs de 25 à 30 kg, palettes à housse thermorétractée de 990 à 1000 kg. 
Teintes sous forme de dosettes en po.

vague-bas

template-joomspirit